Mots-clefs

, ,

Il est une notion – apprise par Pierre, un ami de Vincent – qui nous revient souvent à l’esprit pendant ce voyage. C’est le principe du rythme Alpha. A ce moment là nous étions trois dans un camion de 10m3 au retour de notre déménagement à une heure de Paris. Un trèèès long retour….Malvenu après une nuit trop courte.

Alors, qu’est ce que c’est ? Une attitude tout à fait passionnante et indispensable lors d’une cérémonie africaine, d’un trajet en taxi brousse à Madagascar, dans un bus laotien ou encore dans un embouteillage à Bangkok ou même encore quand une connexion internet vous lâche à 99% du téléchargement (au bout de 8h30). Possible quand un taxi tombe en panne 2min30 après vous avoir pris. Nécessaire lors d’une coupure d’électricité et lorsque le thermomètre affiche 40°C. Indispensable quand vous attendez votre mari obligé de faire un aller retour Bangkok (alors que vous êtes au Laos) pour récupérer un colis utile pour la bonne poursuite de notre projet…Bref, quasiment tout le temps.
Concrètement, cela désigne, selon wikipedia (l’ami de tous) « un rythme cérébral, c’est-à-dire une oscillation électroencéphalographique résultant de l’activité électrique du cerveau, dont la fréquence est comprise entre 8 et 12 Hz.
Le rythme alpha se manifeste lorsque la personne enregistrée éveillée ferme les yeux et se détend. »

Cet état (semi) éveillé permet de supporter l’insupportable grâce au ralentissement progressif de toutes les fonctions cérébrales. C’est un exercice difficile, surtout pour des Parisiens, mais le résultat est inattendu. Grâce à cet état de latence, le corps nous permet d’oublier de longues minutes accablantes, pour ensuite s’oublier lui-même et faire corps avec toutes les particules flottantes environnantes. J’avoue que c’est merveilleux (quoique vaporeux dit comme ça), je pense même qu’on y gagne du temps de vie. Les moralisateurs me diront que je paganise l’idée de communion à l’Esprit dans l’éternité, certes…Vous pouvez appeler Alpha, prière, mais ce serait un peu surestimé les capacités d’un cerveau épuisé.
Non, non, le rythme Alpha , c’est une sorte de switch off. Alors sont-ce des minutes perdues ou gagnées ? Est ce qu’en faisant ce texte je perds du temps ou j’en gagne ? Non j’attends seulement le retour de Vincent…Et que ma vidéo charge…En fait je vous écris en direct de ma latence : Le voilà !

Publicités